Site icon Oeuvre Spirale

Prendre conscience de toutes nos profondeurs

Vivre en toute conscience présuppose de connaitre toute la profondeur de notre être car sans cette base, on reste inconscient de sa totalité.  Après avoir pris conscience de la réalité du monde extérieur à travers toutes ces révélations choquantes mais nécessaires pour comprendre les tenants et les aboutissants de cette réalité chaotique, il faut maintenant descendre dans l’antre de notre être pour y découvrir tout notre véritable royaume. L’extérieur sera toujours seulement la projection de ce qui se cache en nous-même.

Nous ne connaissons rien de ce monde intérieur, nous sommes remplis de tellement de préjugés dessus, qu’il faut déjà faire table rase de toutes ces croyances car sinon nous serons sans cesse leurrés avant d’avoir même commencer toute son exploration. Seul le regard vierge de tous préjugés nous donnera l’opportunité de comprendre réellement ce qui se passe là en nous, là où plus personne ne tourne hélas son propre regard.

Toute la problématique est que nous ne savons pas comment faire pour découvrir notre propre monde intérieur car nous n’avons pas d’œil intérieur pour aller voir ni d’oreille interne pour l’écouter et encore moins de main pour le toucher. Nous sommes dépourvus de sens intérieurs ou du moins c’est ce que l’on croit, pourtant il existe bien un sens que l’on peut apprendre à apprivoiser.

Ce sens-là, nous l’utilisons très peu pourtant il est le seul qui peut nous permettre de découvrir toute notre réalité intérieure. Ce sens te permet de sentir en toi si tu te sens bien ou pas, si tu es heureux ou bien malheureux. Ce sens est la porte et l’interface d’avec ta réalité intérieure car il reste le seul qui a la sensation de ce qui se passe en toi.

Qu’est ce qui se passe en toi ? C’est à toi seulement de le découvrir car là est tout ton véritable pouvoir. Tout ce que j’écris est là pour de donner des pistes afin que tu en fasses ta propre expérience et que tu découvres alors tout le savoir qui se cache encore en toi. La reconquête de toute ta souveraineté passe par là, par l’expérience de ton monde intérieur car une fois que tu as compris son processus, tu as alors en main ton guide ultime.

Plus tu feras d’expériences avec ton propre monde intérieur et plus tu découvriras des trésors insoupçonnés qui te rendront riche d’une sagesse et d’une compréhension qui dépassent de loin tout ce que ce pâle reflet de monde extérieur a réussi à t’apporter.

Tu es un tout merveilleux qui fait l’expérience exubérante de ne plus être en conscience de cet être merveilleux que tu es pourtant de tout temps. Dans toute cette expérience, tu restes pourtant ce tout mais diviser entre un monde intérieur et un monde extérieur et à travers cette division tu hères à la recherche extérieure et incessante de ce qui se trouve déjà intérieurement.

Comprends bien cette idée paradoxale de ce tout que tu es tout en vivant cette illusion de séparation. C’est important d’entrevoir cette idée car elle seule te permettra de comprendre pourquoi tu vis tout cela tous les jours sans jamais rien comprendre de tous les messages que pourtant tu t’envoies sans cesse.

Écoute bien, ce que j’écris est là pour te permettre de réunifier tes deux mondes que tu continus de croire séparer alors que cela ne peut pas être puisque tu es à jamais ce tout merveilleux. Mon propos est une aide conceptuelle pour ta future réunification à travers ta propre expérience de ta réalité unifiée. Une fois uni, tout s’emploiera alors pour t’acheminer là où tu es de toute éternité, c’est-à-dire hors de ce cauchemar de fou, là dans ta réalité intérieure unifié et réalisé en toute conscience.

Cette réalité pour en comprendre l’idée, je vais utiliser des images simples qui te permettrons de faire en toi comme une carte mentale qui te servira de point de repère afin d’aller faire tes propres expériences. Ensuite, alors tu agrandiras en toute conscience ta connaissance de ton royaume intérieur à travers toutes tes expérimentations intérieures.

Il y a deux points essentiels comme deux états à bien comprendre. Premièrement, existe l’immobilité, le non agir, la non action, la non réaction, le silence et le vide, ici c’est la base de là d’où tu viens et ainsi on peut commencer à la représenter comme ta propre source, ton origine et donc le centre de toute chose et de tout états.

En ce point de départ tout est en équilibre, en harmonie et en osmose car tout n’est pas encore devenu autre. Tout est potentiellement et du moment où s’ouvre une idée, une pensée, un désir ou un vouloir, alors il se crée comme un mouvement, une tension vers ce qui est désirée. Ce mouvement est le deuxième point de repère car c’est cela même qui crée la différenciation entre l’état originel de l’état suivant.

A partir de cet état second, tout devient possible, tout est réalisable puisque c’est le tout même qui s’élance dans une expérience autre de toute sa totalité car alors il reste un pur potentiel, une réalité vide de tout car ainsi il peut tout recevoir. Il est aussi une réalité silencieuse car ainsi il peut tout entendre. Il est aussi une réalité immobile comme ça il peut bouger partout et en tout lieu. Il est aussi en définitive une réalité en harmonie, en équilibre et en osmose et ainsi il peut vivre tout déséquilibre comme toute désharmonie. Il est alors une réalité originelle et dans tout son commencement, il peut ensuite tout être car il peut devenir l’origine de toute chose.

Il est important de comprendre l’un et l’autre car c’est à travers cette juste compréhension de ces différences que l’on pourra utiliser toutes ces nuances afin de pouvoir sortir de toute cette différenciation à l’extrême dans laquelle nous nous sommes comme perdu car nous avons oublié d’où nous provenions tous et du mouvement qui nous y a amené.

La compréhension de notre source, de notre origine et donc de notre centre est le seul moyen que nous avons pour retrouver notre propre route de là d’où nous provenons tous. Sans cette connaissance, nous sommes voués à nous perdre dans ce mouvement de différenciation car nous ne comprenons même pas l’idée de ce mouvement en nous.

Nous sommes élancés en l’extrême mais aucunement dans ce monde extérieur, bien au contraire tout ce véritable mouvement est en nous et c’est pour cela que nous avons un besoin viscéral de comprendre pourquoi tout bouge en nous. Ce mouvement tant qu’il reste inconscient est la base de ce qui nous perd mais par contre à partir du moment où on en reprend conscience à travers une compréhension claire de ce qu’il fait, nous pouvons alors réutiliser ce mouvement pour réatteindre notre propre source.

Ce mouvement est fréquentiel et donc vibratoire. Il part de notre origine, là tout en haut de toutes les plus hautes fréquences et dans cet état source où tout vibre à tout ce qui nous dépasse et a tout ce qui nous transcende nous allons vers des fréquences de plus en plus basses. De ce tout potentiel et infini, ce mouvement nous élance à travers toutes les dimensions, toutes les réalités pour nous entrainer là où nous voulions faire une nouvelle expérience.

Ce mouvement intérieur est le mobile qui nous pousse à être, à agir et à faire. Ce mobile nous entraine dans des états d’être comme dans des étages différents où l’on ressent à chaque fois des choses différentes. Ce mouvement est là pour nous amener à nous faire ressentir des émotions, des sensations car de là d’où nous venons ce sont nos ressentis que l’on cherche à vivre et ainsi l’extérieur n’est que le mobile ou l’expression et le cadre qui nous permet de pouvoir ressentir ce que l’on cherche.

Ici tout est inversé car de là d’où nous provenons, il n’existe pas d’extérieur ou même d’intérieur puisque nous sommes toute chose. Comprendre cela est la clé essentielle pour remettre en ordre toute l’inversion de notre expérience terrestre et ainsi cela nous donne enfin les clés essentielles pour transcender et comprendre toute la réalité de ce monde extérieur à travers ce que l’on ressent intérieurement car seul cela est important pour l’être de notre être.

Aller à la barre d’outils