Site icon Oeuvre Spirale

Découvrir la matrice originelle

Il y a sept notes qui créent la trame d’interférence dans laquelle tout l’univers est complètement enfermé. C’est comme si toute la puissance de l’instant présent était enfermée dans l’articulation de ces sept fréquences qui apportent à votre réalité, le temps et l’espace comme structure afin d’encoder tout un univers virtuel. Votre monde est un rêve dans lequel la majorité des gens est comme pris dans tous ses filets. Ce rêve, cet univers virtuel est la matrice artificielle qui se superpose à votre perception et qui engendre tout ce qui n’existera jamais.

Cette réalité virtuelle aura pourtant tout d’une apparence réelle tant que tu y réagiras et quand tu n’auras plus de réaction face à elle et donc que tu auras compris qu’elle est totalement irréelle alors elle s’effacera d’elle-même afin que tu puisses faire l’expérience authentique de la matrice originelle. La matrice artificielle a besoin du champ mental pour exister et quand tu te débranches de ce champ, elle ne peut plus exister en toi car il n’y a plus rien pour l’alimenter.

Le monde réel ne peut-être vécu à travers ta tête car la matrice artificielle utilise sans cesse le flux de tes pensées pour interférer à travers une autre réalité afin de t’enfermer toujours plus dans son royaume illusoire. L’illusion devient ainsi le piège dans lequel tu finis par te perdre. Au de-là de tes pensées, au de-là de tes croyances existent un monde dont tu ignores tout car tu n’as pas encore gouter à son expérience puisque tu as seulement connu cette matrice illusoire.

Ce monde a toujours été là, cette réalité a toujours était présente mais comme tu étais focalisé sur l’écran mental par ce film d’où tu pouvais en être le héros, tu as fini par ne voir et ne vivre que ça. Maintenant tu entrevois toute la différence et c’est le plus important car au moment où tu comprends ce hiatus, tu sais alors où tu te trouves puisque tu en as la référence et donc la compréhension.

Tu es ainsi sorti de ta caverne de projection car tu as su voir en toi tout ce qui se projette et comme tu le vois maintenant en toi et plus à l’extérieur, il n’y a plus besoin de le projeter. Ainsi tu vas apprendre à vivre directement sans projection interposé ni sans matrice pour te pirater.

Tu as grandi dans tout ce qui n’existe pas et tu connais maintenant la valeur réelle de ce qui existe. Ainsi tu vas apprendre à travers cette découverte qu’elle est la vraie valeur de ta vie pour en définitive te décharger de plus en plus de toutes les fausses images qui t’accompagnent comme de toutes les programmations qu’il y a encore en toi.

Tu sais que tu n’es plus le même car maintenant tu te sais autre même si tu ne sais pas quoi mais tu vas pouvoir le découvrir puisque tu as su enlever le masque virtuel qui te barrer la possibilité de pouvoir en faire simplement l’expérience. Ici en ce monde, tout est simple car tout se fait en conscience.

Tu vas apprendre à être conscient de chaque chose que tu fais car tu seras de plus en plus présent, présent à tous les sens enfin de pouvoir finalement t’ouvrir à l’essence de ta vie. Cela a l’air de rien de pouvoir écrire cela pourtant ça à l’air de tout d’enfin pouvoir en faire l’expérience. Cela veut dire, pour être un peu plus claire dans mon propos qu’à partir du moment où tu as réussi à te vider de toute la fausseté de ce système, tu deviens vide enfin pour pouvoir recevoir simplement autre chose. Tu vas recevoir chaque chose à travers l’ouverture de tous tes sens qui t’apporteront alors  tout le message essentiel, c’est-à-dire celui qui se vit en soi, à travers soi et qui nous apporte la nourriture essentielle qui est la compréhension sans mots ni pensées, juste avec l’idée qui éclairera à chaque instant toute notre compréhension.

Ce jaillissement ne peut se produire que quand tout est clair, vide, conscient, présent car alors il se passe quelque chose de fabuleux où nous devenons les conduits de la vie infinie en ce monde fini et ainsi nous voyons éclore en nous toute cette infinité en prise de conscience de notre propre totalité.

Ici à présent, nous sommes câblés sur le divin, sur l’unité, sur notre totalité qui nous apportera au fur à mesure tout ce qu’on aura besoin de comprendre, de dire et de faire car nous devenons un pur reflet de la vie la plus sublime car elle provient tout droit de notre propre source. A travers ce reflet, chaque être que l’on rencontrera pourra découvrir toute la vérité qu’il a besoin d’entendre pour qu’il puisse lui aussi devenir cette lumière infinie.

En ce point de vue, il n’existe que l’ouverture à tout ce qui vient car tout ce qui s’ouvre à nous est à la mesure de ce que l’on a ouvert en soi. Est-ce que tu comprends cela ? Tout est UN et dans cette unité tout se reflète à travers tout ce que l’on a besoin de voir. Avant nous avons eu besoin de vivre toutes ces images en nous afin de les rencontrer extérieurement mais maintenant tout s’inverse car nous devenons nos propres images, nos propres archétypes et ainsi nos propres symboles venus rendre toute la véritable signifiance de ce qu’est la vie.

Nos actes comme nos paroles deviennent un livre ouvert où chacun pourra puiser ce qu’il a besoin afin de mieux se comprendre et comme il y a plusieurs niveaux en nous, il y a aussi plusieurs niveaux de significations proposés à celui qui s’y penche. L’essentiel devient ainsi accessible à travers notre vie car nous le portons en nous et comme on peut alors s’enfanter soi-même, on devient qui l’on est ou qui l’on croit, tout dépend toujours de nous.

Ainsi comprends la base : tu es tout car tu œuvres ce tout en toi comme en toute chose ! Il est dure des fois de suivre les courants ascendants de notre véritable être mais pourtant, sache que même si tu ne suis pas tout, tout le temps cela t’entraine quand même à l’apprentissage de tous ces courants marins. Nous vivons tous sur des flots vibratoires et apprendre à se mouvoir en eux est la clef essentielle à découvrir pour se permettre à soi comme pour les autres de pouvoir enfin sortir de ce bocal d’eau usée.

Les images, les symboles suivent une trame mais les mots bien trop fermés suivent une autre voie, chacun la sienne et pourtant tous les deux sont liés par le sens qu’ils renferment et pouvoir s’y ouvrir c’est savoir voir tout ce qui ne se montre pas mais qui peut seulement se découvrir en soi, là ou le vol des oiseaux apprend à devenir toujours plus libre car ils vont toujours plus haut, là est la voie à suivre…

Aller à la barre d’outils