Site icon Oeuvre Spirale

La substantifique moelle du vivant

Derrière toutes les apparences de ce monde mourant se cache pourtant en son sein, une lumière si brillante que le genre humain s’il apprenait à s’y ouvrir pourrait apprendre comment l’utiliser. Cette lumière, cette étincelle pourtant ne se voit pas dans les apparences trompeuses de ce monde moribond mais à travers toutes ses formes même éphémères, irradient quand même une certaine clarté qui permet de trouver un sens, un fil même si tenu qu’il faut savoir l’attraper bien fermement pour pouvoir le suivre afin d’apprendre comment retrouver sa propre route même si l’on est sans cesse enfermé dans le pire de tous les labyrinthes.

Cela peut paraitre un vaste programme pourtant c’est d’une simplicité déconcertante pour tous ceux qui s’y abreuvent. Simple est le courant de l’être qui se réveille peu à peu à sa propre expérience alors qu’au contraire, c’est bien plus compliqué de se cacher sans cesse à soi-même. En effet, ce monde est devenu un calque, une forme qui transforme chaque être qui s’y nourrit en un labyrinthe qui grandit à l’infini. Ceci est un face à face avec la véritable problématique des temps modernes et ne pas voir le problème c’est s’empêcher de pouvoir trouver la solution et ici je te pointe la première barrière. Personne ne sait qu’il est enfermé dans un labyrinthe qui s’agrandit au fur à mesure qu’il vit et c’est bien là toute la problématique.

Si cela reste inconnu, personne ne pourra trouver de solution d’où la dégénérescence de ce monde car il est voué à s’éteindre de lui-même ! Obsolescence programmée du vivant, L’être humain est programmé pour mourir ! Tout ça vous parait un peu gros ? Ne vous inquiétez pas ce n’est qu’un début ! Ça, c’est juste un prémisse, une mise en bouche, un point de départ qui pourra si tu le souhaites t’amener au plus près de toi-même pour pouvoir y découvrir tout un miroir, un miroir magique même où se reflète le monde et surtout la nature humaine, donc toi en totalité.

Tu vas pouvoir te voir réellement ! Te découvrir même ! Peu à peu, je vais te montrer tout ce qui te couvre et t’empêche ainsi de te voir réellement. Mais avant, revenons vers cette étincelle caché dans le ventre du monde. Tu vas avoir besoin de la refaire naitre, non en ce monde, non, mais dans ton propre monde car ici elle a toute sa place et une fois rallumé, elle éclairera tout ton monde d’une lumière si intelligible que tu arriveras par toi-même, à comprendre tout ce que tu as besoin de savoir.

C’est ici mon but, te transmettre cette étincelle que j’ai trouvé dans le monde et qui ma permise de pouvoir rallumer ma propre lumière afin de pouvoir m’en abreuver et de devenir ainsi et c’est vraiment le plus important, autonome et donc libre. La substantifique moelle du vivant est cette lumière qu’il y a en toute chose et quand tu sais t’en nourrir tu deviens libre de tout comme de toutes les formes qui t’emprisonnaient avant.

La vie en ce monde est comme un spectacle d’illusionniste. Tu es tellement focalisé sur tout ce que l’on te montre et tellement absorbé par ce que tu vois que d’une certaine manière, tu t’es comme oublié dedans. Dans cette absence, tu reçois directement tout ce qui t’es envoyé mais tu ne vois que le coté superficiel et attrayant des choses, le spectacle. Pourtant tu reçois beaucoup d’autres choses qui dans ton absence de toi-même, ne te permet pas de pouvoir le ressentir en toi car si tu pouvais t’y ouvrir à travers ton ressenti, tu découvrirais tout ce qui se cache et tu en serais horrifié.

Ce spectacle n’a qu’une seule vocation qui est de te vider de toi-même, de prendre en toi tout ton pouvoir, toute ta vie afin de rendre l’illusion de ce monde réel ! Toute la substantifique moelle de ta vie est utilisé comme l’aliment, l’énergie de la mise au monde de ce spectacle mais ce spectacle n’existe pas ! C’est juste une illusion qui te fait croire à son existence mais si tu n’y crois plus, il n’existe plus.

Tire une bonne fois pour toute le rideau de tout ce spectacle, il n’est pas si intéressant, bien au contraire il t’empêche de découvrir la chose la plus importante au monde : TOI ! Plus tu es focalisé sur ce monde extérieur et factice, plus tu réagis à ce qui n’existe pas afin de créer les parois et les méandres d’un labyrinthe qui t’enferment toujours plus. Vois-tu tout le subterfuge ?

Tire définitivement le rideau pour te donnez la possibilité de t’ouvrir sur autre chose. Derrière cette façade, peu importe les bruits, les peurs, la folie même qui s’y vit, cela ne t’appartient pas. C’est à toi de choisir en ton âme et conscience qu’est-ce qui peut te toucher, t’atteindre, te découvrir, t’illuminer !

Face à ce rideau fermé, tu vas découvrir tout un autre monde ! Celui qui a toujours été derrière, celui là même qui portaient tous ces spectacles qui sont passés et repassés depuis la nuits des temps. Derrière tout ce bruit, ce vacarme, devant tout cet extraordinaire flux de tout et n’importe quoi, derrière même l’artifice le plus ingénieux, se trouve, tout simplement la vie. Simple, tranquille, sereine, entière, présente, vrai.

Là, dans les toutes petites choses de ta vie, se trouve caché en son sein une lumière authentique qui peut t’aider à retrouver le chemin de qui tu es ! Cette lumière n’est pas exubérante car elle ne veut rien d’autre que de pouvoir éclairer et non pas t’attirer. Tu la trouveras sans cesse dans l’expression de chaque être vivant puisqu’elle est la source et la racine même de chaque chose en ce monde.

Au delà du tumulte fracassant de ce monde réside là où plus personne ne regarde, cette lumière ! Cette lumière est la base et la structure du vivant car elle permet à la vie de vivre. Elle est l’espace même qui dans son absence permet la possibilité de vivre toutes les possibilités. Si tu peux la voir en toute chose, c’est qu’elle fait déjà parti aussi de toi et par affinité tu ne verras partout et à chaque instant que cette lumière.

Cette lumière est ce que tu es et comme elle est partout puisqu’elle en est la racine, elle peut te permettre puisque tu t’y ouvres de pouvoir te réalimenter de toute sa chaleur bienfaisante, de toute sa clarté sensorielle et bien sur de toute son infini intelligence. Une fois que tu te branches sur cette lumière, tu découvriras en fait que seule cette lumière existe, partout et tout le temps.

Seule l’illusion de l’absence de lumière t’a fait croire que tout était fermé, cloisonné, emprisonné car elle ne pouvait encore découvrir que tout est unifié, ouvert, léger, joyeux. Seul l’illusion de se croire différent, de se croire important, de se croire plus grand, plus intelligent que les autres génèrent cette illusion. Tout cela ne sont que des croyances qui enferment l’être qui s’y ouvre à pouvoir l’expérimenter mais en aucun cas cela peu être une vérité puisque cela restera à jamais une croyance et donc une limite de tout ce qui ne peut pas en avoir.

A l’orée de ce bois, de cette nature, là où plus rien ne se pense mais où tout se vie, je vais, parmi les amis de la nature, mes frères et mes sœurs du vivant. Là dans cette nature éclairante se trouve les clefs de ton monde. Tu pourras découvrir grâce à son chant mélodieux tout le futile de ce qui t’a perdu un temps pour ensuite sentir tout le sublime que vous partagez tous. Voilà cette lumière, tu la trouveras dans ce coin paisible et harmonieux pour un jour la vivre éternellement en toi, car elle a toujours était en toi puisqu’elle est toi !

Aller à la barre d’outils