Site icon Oeuvre Spirale

La verticalité de l’être

Nous vivons dans un monde horizontal et extérieur où la verticalité de notre être n’a pas de place. C’est à nous de rajouter ce nouveau référentiel afin de pouvoir apprendre comment s’orienter dans les profondeurs de notre être. Nous avons appris seulement à nous orienter dans ce monde extérieur à travers tous nos sens extérieurs et jamais dans notre propre monde intérieur car nous avons été exclusivement focaliser sur le monde du dehors.

Pourtant le monde du dedans a toujours était présent même si nous n’y faisions pas du tout attention. Seule l’attention sur ce monde nous permettra d’agrandir notre expérience de la réalité car il pourra peu à peu nous accoutumer à toutes ses dimensions essentielles de notre être.

L’expérience de ces réalités intérieures permettra de réaxer notre vie non plus dans toute la superficie du monde de dehors mais dans le centrage de notre monde du dedans. L’ancrage à la réalité intérieure pourra ainsi nous servir d’ouverture de conscience afin d’accroitre toutes nos prises de conscience à travers nos sens intérieurs.

Ces sens si peu utilisés sont pourtant essentiels à notre vie car ils nous permettent de nous câbler sur des parties encore non utilisées et donc non exploitées. Seul l’exploitation de ces sens pourra nous donner la possibilité de pouvoir sortir de l’emprise du monde du dehors. Sans la compréhension de ce monde intérieur à travers ces sens internes, nous resterons aveugles et sourd à la réalité essentielle de notre être authentique.

C’est ici que s’ouvre l’exploration de nouvelles réalités et seule la sensation intérieure de notre être pourra nous aider à y découvrir tout ce qui s’y cache. Alors fermons un temps les vannes du monde extérieur afin d’être totalement présent dans le monde du dedans. Ouvrons-nous seulement à la sensation de notre être et plus à toutes nos pensées. Délocalisons-nous un temps du royaume mental afin de nous ouvrir à travers toutes nos sensations à notre réalité énergétique.

Quand nous sentons notre corps, nous sommes câblés sur l’énergie qu’il y a dedans et ainsi nous sommes d’une certaine manière câblée sur la fréquence du champ énergétique du corps. Nous pouvons ainsi à travers tout ce que l’on ressent de notre corps apprendre où on se situe sur le champ fréquentiel de notre vie.

Plus nous sommes bas dans les fréquences et plus nos sensations sont désagréables et plus nous sommes haut dans ce champ fréquentiel, plus nous ressentons du bien-être et de la sérénité. Toute la verticalité de ton être réel est basé entre ces deux bornes pour le moment et tant que tu ne sais pas faire la différence entre les deux tu ne pourras pas entreprendre la suite du voyage de la redécouverte de ton être réel car ils sont les référentiels essentiels à avoir afin de pouvoir les expérimenter.

Une fois intégré cette base de référence, je vais t’expliquer de manière imagée comment tout cela s’articule afin de pouvoir faire l’expérience de ce monde, tout en te montrant pourquoi et comment nous restons bloquer au fond de ce champ fréquentiel pour ensuite te donner des pistes afin de pouvoir remonter en vibration tout en te libérant du poids de toutes tes réactions face au terreau de l’articulation de toute tes illusions.

Imagine que ton être réel, ta conscience est telle une montgolfière invisible à tes sens extérieurs. Enfant tu as grandis dans toutes les hauteurs vibratoires de ce champ fréquentiel et plus tu te confrontais au monde du dehors à travers les autres et plus tu commençais à être déstabiliser et donc à descendre peu à peu de toutes tes hauteurs initiales.

A chaque fois que tu étais choqué, apeuré, terrifié et décontenancé, tu descendais en fréquence pour y remonter ensuite. Tu as ainsi dérivé de plus en plus de bas en haut créant un mouvement répétitif qui t’a peu à peu habitué aux fréquences inférieurs à travers toutes ces émotions et sensations déstabilisantes.

Au début, ce balancier entre les basses fréquences et les hautes n’arrivaient pas souvent mais plus tu grandissais et plus tu te confrontais aux autres et plus ce mouvement c’est accéléré, jusqu’à tel point que tu ne voyais plus de différence car tu sentais seulement toujours plus l’outrance de ton mal-être.

Dans cet assaut énergétique, tu as essayé comme tu pouvais de te protéger de ce mal-être que tu sentais toujours plus grandissant mais comme tu ne comprenais pas ce qui se passait en toi car tu le vivais seulement extérieurement, alors tu as commencé à créer comme les autres une carapace, une armure, un masque, un personnage afin de te protéger du monde et des autres.

A force tu t’es alourdi du poids traumatisant de ce monde vociférant à travers tous les personnages que tu jouais et de tous les masques que tu portais car tu n’as jamais eu d’autre choix possibles. Là dans ce théâtre, dans cette tragédie, tu as fini par oublier toutes les hauteurs de là d’où tu provenais tout en prenant définitivement l’habit personnifié de tout ton personnage et oubliant hélas ta montgolfière et ainsi toute ta partie essentielle.

Ce personnage a pris de plus en plus de la consistance car tu as suivi un entrainement toujours plus intensif à travers un conditionnement toujours plus poussé afin qu’il parvienne au plus bas de tout ce champ fréquentiel, retenu sans cesse par toutes les ancres que tu t’es créé inconsciemment. La compréhension réelle de toutes ces ancres te fait totalement défaut et c’est seulement pour cela que tu es retenu plus bas que terre dans ce champ de non cohérence.

Tout t’a amené à vivre cette incohérence car en elle, rien n’est clair, tout est opaque et dur et ainsi tu ne peux pas prendre conscience de tout ce qui s’y passe. Alors à force de vivre tout ce champ d’incohérence en toi, tu as laissé être des manières d’êtres, des pensées et tout un tas de réactions qui te dépassent. Ces tout ce terreau de choses qui se passe en toi et dont tu ignores tout qui se trouve être l’ancrage en ce monde infernal.

Tant que resteras ignorant de tous ces processus intérieurs qui t’ancrent et t’alourdissent sans cesse dans les bas fond de ton existence, tu y resteras alors inexorablement. Tu fais des choses qui ne proviennent pas de toi mais tu crois qu’elles sont définitivement toi, alors tu t’enfermes dans ce poids et tu ne peux plus remonter dans toute la verticalité de ton être. Toutes ces choses qui ne proviennent pas toi sont des poids qui te retiennent en bas de ton existence.

Si elles ne proviennent pas de toi d’où sont-elles et pourquoi elles t’ancrent dans ce monde infernal ? Là est tout le nœud du problème car ici tout est caché, rien n’est jamais clair car c’est toute cette opacité qui permet de te prendre pour tout ce que tu n’es pas tout en te faisant faire tout ce que tu ne voudrais pas. C’est le stratagème ultime afin de rendre toute l’humanité esclave d’une dimension inconnu tout en continuant d’ignorer toute leur réalité car nous ne connaissons ni leur dimension ni les êtres qui y vivent.

Leur unique but est de s’abreuver de ton incommensurable énergie. La plupart de tes actions comme aussi toutes tes réactions servent à alimenter tous ces êtres qui sont ancré en toi et te font vivre seulement au plus bas de ce que tu puisses vivre car c’est en cette profondeur qu’ils peuvent t’induire à croire que ce que tu fais, tu le fais toujours et seulement de toi-même.

Voilà l’ultime piège de tous ces êtres qui à travers toi te font faire tout ce qu’ils veulent. Tu es devenu comme un jouet entre leurs doigts puisque tu ignores tout de ce qui se passe en toi. Tant que tu ne prendras pas conscience de tous ces processus de captation énergétique comme d’ancre vibratoire afin de t’empêcher de retrouver ton espace vibratoire naturel, tu resteras alors piéger dans tous les filets qu’ils te jettent afin de t’accrocher dessus.

Tu ignores tout de ce qui se passe dans toutes ces autres dimensions et de le découvrir sera ta seule porte de sortie. Je vais t’expliquer cette dimension, beaucoup l’appelle la dimension astrale et elle est l’océan même qui nous englobe dans notre monde. Cette dimension nous est invisible en général mais elle le devient quand l’être c’est ouvert à ses propres sens intérieurs ou sinon quand nous mourrons. Elle est remplie d’êtres désincarnés et aussi d’une multitude d’entités de toute sorte.

La plupart des choses que nous faisons sans nous en rendre compte sont soufflés à partir de cette dimension par des êtres qui nous sont pour l’instant invisibles mais dont on continu de les entendre et de les sentir.

Ici, je vais utiliser une image pour te permettre de comprendre pourquoi ils font ce qu’ils font et comment utiliser notre intelligence afin de pouvoir sortir de ces bas fond énergétiques. Imagine que toutes ces entités qui nous retiennent dans les basses fréquences et donc dans le bas astral sont comme des serpents et que nous sommes nous des êtres des hauteurs, c’est à dire des aigles.

Le serpent règne en maitre sur cette terre sombre et désolé car il connait tous les recoins sombres pour s’en servir de base pour attaquer, manœuvrer et aussi pour hypnotiser sa proie. Tant qu’il est appuyé par cette terre dur et solide, il reste puissant et c’est pour cela qu’il met tout en place pour que l’on reste ancrer dans tous les bas fond de son royaume car il en est comme le roi ou le maitre.

Tant qu’on ignore son influence, son existence même, nous restons subjugués par tout ce que l’on ignore et c’est en cela qu’il peut sans cesse nous manœuvrer pour faire tout ce qu’il souhaite à travers nous et pire sans jamais que l’on en est vraiment conscience puisque l’on ignore même son existence.

Comme nous ignorons que nous sommes cette montgolfière, voire même cet aigle pour continuer l’image, nous avons oublié que notre réalité n’est pas dans ce bas astral, ni même dans le moyen ou le haut, nous provenons d’au-delà de ces dimensions astralisées. Si tu comprends bien cette réalité, alors tu pourras entrevoir ensuite que là où le serpent règne, l’aigle n’a pas à le combattre car il est en terrain déjà conquis mais par contre, s’il l’emmène dans toutes les hauteurs de là d’où tu proviens, le serpents père tout de son emprise et pire, il est voué à lâcher sa prise pour s’écraser de tout son poids.

Ainsi l’aigle ne combat jamais les serpents au sol mais il change de terrain de bataille afin de leurs enlever toute leur puissance. D’où l’importance de la redécouverte de toute ta verticalité car grâce à cette compréhension, tu seras comment changer de terrain vibratoire afin de pouvoir te décharger de tout ce qui leur donne du poids pour ainsi ne plus t’enliser dans tous les plis et replis de ce champ astral.

En définitive, la perception de l’influence de toutes ces entités astrales en toi, te donneras l’opportunité de découvrir ce qui continu de t’ancrer dans les bas fond énergétiques. Quand tu le comprends, tu as déjà fait la moitié du chemin car tu seras quoi faire ensuite pour sortir de leur influence. Si je reprends l’image de la de la montgolfière, à chaque fois que tu arrives à comprendre une de ces ancres, c’est comme si tu la prend et la détache de la montgolfière, te permettant ainsi de remonter dans le ciel.  Plus tu enlèves ces ancres et donc ces poids et plus tu montes en hauteur.

Comprends ici, que ce mouvement est naturel, puisque tu vibres naturellement en toutes ces hauteurs énergétiques et donc c’est tout naturellement que tu remontes quand tu te décharges de tout ce que tu n’es pas. Là est la clé de ton univers essentiel et le comprendre c’est te redonner accès à la verticalité de ton être afin de pouvoir retrouver ta vibration originelle.

Aller à la barre d’outils