Vous n’êtes pas vos croyances !

Vous n’êtes pas vos croyances !

Si vous n’êtes pas vos croyances alors qui êtes-vous ? Tout est une histoire de retranchement. Que restera-t-il s’il n’y a plus rien à quoi vous raccrocher ? Serez-vous encore là ? Et qui sera là ? Vos pensées, vos croyances, votre imagination, votre ressenti ? Que peut-il rester quand il n’y a plus rien ? Toutes ces questions sont le socle de votre propre redécouverte !

D’un chemin collectif vous êtes en train de renaître à travers tout un chemin personnel et c’est une bonne chose pour vous. Vous êtes en train de vous différenciez de la masse, du collectif pour vous ouvrir à votre propre vérité. Vous êtes en train d’affronter toute la fausseté de ce monde, tous ces mensonges, toutes ces illusions qui essayent par tous les moyens de vous enfermer dans une chimère.

Vous n’êtes pas vos pensées, vous n’êtes pas vos croyances mais si vous vous branchez dessus, vous en faite l’expérience, vous vous habillez de leur structure, de leur énergie, vous vous mettez à leur diapason. Rien n’est mauvais mais tout est expérience !

Que vous apporte cette expérience ? Est-elle utile pour votre vie ? C’est le seul criterium qui doit vous aider à comprendre qu’elle sens donner à tout ce que vous vivez. Vous êtes toute chose et donc vous pouvez tout expérimenter mais de le comprendre vous aidera à expérimenter à travers qui vous êtes réellement car ainsi vous ne serez plus illusionné par toute cette masse de croyances qui vous plombe à vivre seulement à travers le malheur et la peur.

Pour vous l’expliquer de manière plus ludique faisons un jeu ensemble : fermez les yeux, portez votre attention sur les pensées qui passent en vous, que ressentez-vous ? Comment vous vous sentez ? Puis ensuite prenez de grande respiration et focalisez-vous sur votre respiration, que ressentez-vous ? Comment vous vous sentez ?

Vous remarquerez uns grande différence de sensation entre l’un et l’autre. L’un vous branche sur l’expérience de la pensée, des croyances et ainsi du champ mental. Vous vous trouvez en fait dans votre élément qui tel un aquarium vous retient prisonnier par les strates de croyances qui font office de limite et vous empêchent de pouvoir en sortir.

Ce bocal mental dans lequel vous êtes pris au piège est simplement dû à votre habitude de réagir à son milieu à travers toutes les pensées véhiculées et ainsi vous êtes comme ballotté dans l’espace de ces croyances tout en les suivants et en y réagissant aussi. Pour finir vous vous identifiez à ces croyances qui deviennent à terme la structure psychologique que vous prenez pour vous.

Mais vous n’êtes pas ces croyances, vous n’êtes pas ces pensées, vous n’êtes pas plus ce bocal ! Tant que vous interagissez avec toutes ces pensées vous êtes comme ligoté par elles, ainsi elles vous tiennent par le rapport que vous entretenez avec elles.

Quand vous vous êtes focalisé sur votre respiration, tout à l’heure, vous êtes sorti un temp de tout cet aquarium de bas étage. Le fait de focaliser toute votre attention sur la respiration vous a ouvert l’accès à un autre plan, le plan de l’être et ainsi vous êtes sortie momentanément du plan de la pensée, du mental.

Vous avez dû ressentir un mieux-être, un apaisement car vous vous êtes ouvert au champ énergétique de votre être et non plus au champ mental qui vibre plus bas et qui donc vous enchaine à expérimenter des émotions négatives tel que la peur, le doute et le mal-être.

Ainsi vous avez fait l’expérience d’une autre réalité ! Cette réalité est pourtant la base et le socle de toutes les réalités de ce monde car elle permet à toutes de pouvoir s’expérimenter. Plus vous en ferez l’expérience et plus vous sortirez de l’aimantation continuelle du champ mental. Tout un savoir se cache dans cette dimension énergétique et seule l’expérimentation de cette réalité vous apportera les clefs afin de pouvoir les déverrouiller.

Vous n’êtes pas vos croyances et pourtant tant que vous le croirez, vous resterez circonscrit dans l’espace de son champ d’influence. Le seul bien être que vous pourrez trouver est hors de champ d’influence et vous seul pouvez entreprendre de le dépasser afin de pouvoir vous ressourcer à la source de votre être qui au-delà de ce bocal intellectuel.

Arrêter de vous prendre la tête car comme vous le faites, vous ne trouverez jamais d’issus puisque c’est votre manière d’être qui fait toute la différence. Mais être ce n’est pas pensé être et là est toute la différence ! Seule l’expérience de votre être authentique pourra vous en montrer toute la subtilité. Expérimentez mais expérimentez l’être et non plus le paraitre car dans ce cas, il n’y pas de place pour l’être mais juste une ouverture sur le champ mental qui a besoin d’exister à travers ce qui est, soit vous.

Dans ce sens, vous n’existez plus car c’est cet autre qui existe à travers vous et ceci est l’exact effet de tout ce parasitage qui se joue en vous. Tout ce champ mental sert à vous dépossédez de vous pour un temps afin d’y prendre votre place pour en définitive exister à travers vous. Tout ceci ne peut arriver simplement parce que vous êtes inconscient de qui vous êtes puisque vous vous prenez pour lui et donc obligatoirement pour autre chose que vous.

Si vous n’êtes pas lui, alors qui êtes-vous ? C’est toujours l’ultime question, tant que vous vous identifierez à ce personnage, à cet ego, à cette structure psychologique vous ne pouvez être puisque d’une certaine manière vous vous mentez à vous-même pour faire son jeu.

Votre véritable « je » est où ? Ou pour le dire autrement, votre source se trouve où ? Dans la superficie de tout ce bocal intellectuel, dans ce champ mental où règnent en maitre les pensées ou bien au-delà de tout cet aquarium ? Car là où vous prendrez appui vous apportera soit continuellement des problèmes soit la réponse juste à tous vos questionnements.

La différence est de taille et le comprendre c’est passé sur un autre niveau de compréhension où tout coule de source à celui ou celle qui sait attendre car quand on retrouve la source de sa vie, on accède simplement à toutes les ressources nécessaires afin de redevenir simplement l’être de notre être.

Aller à la barre d’outils